Soutien et solidarité : il y a Urgence !

Hopital-1Les personnels des Urgences de l’Hôpital de Riom sont dans l’action depuis plusieurs semaines (voir le tract CGT). Nous sommes totalement solidaires de leur lutte et ils ont tout notre soutien. Tous ceux qui ont eu affaire en tant qu’usager au service des Urgences le savent bien : malgré tous leurs efforts et leur dévouement, les personnels sont débordés et n’y arrivent plus. Refuser de satisfaire leurs demandes de disposer du personnel nécessaire pour faire fonctionner correctement ce service est irresponsable.

Depuis plusieurs mois, notre association a régulièrement lancé l’alerte pour la sauvegarde de l’Hôpital public et l’amélioration d’un système de soin de qualité et de proximité. Nous remercions les très nombreux citoyens qui ont signé et continuent à signer la pétition que nous avons initiée en ce sens. Aujourd’hui il faut faire davantage pour que les revendications des personnels hospitaliers soient satisfaites. Faute de quoi, les services publics hospitaliers seront étranglés puis fermeront tour à tour… Avant de faire place à des services marchands.Hopital-3

Usagers, élus, jeunes comme retraités, salariés du secteur public comme du secteur privé, nous sommes tous concernés. Nos vies et notre santé valent plus que leurs calculs comptables qui imposent l’austérité à l’Hôpital… et ailleurs. La santé n’est pas une marchandise.

3 commentaires pour “Soutien et solidarité : il y a Urgence !

  1. GAUTIER Danielle
    29 juin 2014 at 11 h 06 min

    Nous sommes bien au 21ème siècle, et pourtant partout en France, de toute part, les hôpitaux sont en danger.
    Cela est dû principalement à une politique financière drastique qui se fait au détriment des patients.
    Ce démantèlement n’a pour objectif que la rentabilité.
    Les conditions de travail sont inacceptables, les heures de présence se multiplient, la précarité des emplois s’accentue, certains repos sont supprimés, les personnels insuffisants, manque d’infirmières, d’aides soignantes, et ne parlons pas des nuits, où c’est la catastrophe.
    Certains malades risquent et y laissent peut-être la vie.
    Le but de nos dirigeants et donc bien de transformer l’hôpital public en entreprise.
    D’ailleurs, 20.000 emplois doivent disparaître. Vive la rentabilité !
    C’est pourquoi il est évident et impératif que nos hôpitaux aient un financement qui leur permette de remplir leurs missions :
    (je cite) soins de qualité pour toutes et tous sans discrimination, avec prise en charge des cas les plus graves à chaque âge de la vie. Formation des professions médicales, et bien sûr la recherche pour un progrès de demain.
    L’hôpital public est à nous.
    Ne laissons pas faire ce démantèlement.
    A Riom comme ailleurs, nous avons l’occasion de nous y opposer, ne loupons pas le coche.
    Une fois de plus, il va bien falloir se mobiliser…
    Autrement, la méthode sera simple : tu as du fric, tu seras soigné, tu n’en as pas, tu crèves…

  2. nounours
    29 juin 2014 at 11 h 26 min

    Nous sommes tous avec vous, nos hospitaliers, nous avons besoin de vous, notre petite ville de Riom et ses environs sont avec vous, nous voulons garder nos urgences, c’est vital.

    Après les destructions de millions d’emplois que nous avons connues dans le privé, on nous fait la même chose dans le public, toujours avec les même excuses. Le gain, pour Qui ?!!!!

  3. lidial
    29 juin 2014 at 16 h 34 min

    Continuons à signer et à faire singer la pétition pour défendre l’hôpital de Riom ! Soyons prêts à nous mobiliser massivement pour soutenir les revendications des personnels hospitaliers, qui sont aussi nos revendications ! On lâche rien !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *