Assemblée citoyenne sur le thème de la 6ème République

AssembleeLe 5 novembre dernier, nous avons organisé une assemblée publique à Riom pour débattre de la question : « La 6ème République, c’est possible ? ». La question a été introduite par trois interventions : Etat des lieux de la 5ème République (André Perrissoud), la 6ème République, pour quoi faire ? (Franck Lebas, PG) et Comment y parvenir ? (Francis Vergne, GA-Ensemble).

Un long débat a ensuite eu lieu dans la salle, démontrant que cette perspective politique suscite un grand intérêt.

QuestionnaireAu cours de la soirée, les quelque trente participants ont pu formuler par écrit les deux mesures qui, à leurs yeux, seraient à proposer en priorité dans le cadre d’une reprise du pouvoir par le peuple. Nous vous livrons une synthèse de ces propositions ainsi qu’un extrait des réponses recueillies :

Dans les propositions, on retrouve une grande aspiration à plus de démocratie, de contrôle concret et fréquent par le peuple. Une demande de réduction du pouvoir des élus et de la durée d’exercice. Il apparait aussi, souvent, un souhait de réduction du pouvoir financier sur la société et la déprivatisation de secteurs essentiels à la vie en communauté.

Mesure 1 Mesure 2
Reprise et contrôle de la finance Nationalisation des ressources énergétiques (Place au peuple)
Revoir le statut d’élu : mandat électif non renouvelable (ou pas plus de 2 fois), possibilité de révocation, baisse des indemnités: la même pour tous et régime de retraite aligné sur le régime général (plus aucun privilège) Supprimer le sénat, réduire le nombre de députés
Annuler la dette du (des) pays en refusant que l’état soit obligé d’emprunter à des banques privées Élection des représentants de l’assemblée nationale par un scrutin proportionnel avec une liste nationale et non plus des députés par circonscription. Avec un non-cumul des mandats exécutifs (plus de député-maire mais ok pour député conseiller municipal). Un renforcement du pouvoir de l’assemblée sur le gouvernement, limitation à 1 mandat renouvelable 1 fois.
Suppression du 49.3 (qui donne trop de pouvoir au gouvernement) Suppression de la gouvernance par décret
Nationalisation des banques et des grands groupes industriels gérant un service public en tirant profit des biens d’intérêt commun Renégocier les traité ultralibéraux nous liant à l’U.E. depuis 1957 par et pour la finance et construire une Europe sociale.
Droit de révoquer les élus Réduire les pouvoirs du président de la république
Réunir tous les partis (cohabitation) Venir en aide aux plus démunis, au petit peuple
Non-cumul des mandats et non-renouvellement Presse et médias indépendants de la finance
Une large consultation du peuple afin d’établir une nouvelle constitution qui garantisse les libertés démocratiques dans la vie – abolition de l »élection du président-monarque Souveraineté du peuple et garantie de l’indépendance aux diktats de l’U.E. Non alignement sur les États-Unis (mais pas à la façon du FN). Reconstruction d’une nouvelle république sur de nouvelles bases (en dehors de celles de la 5ème)
Faire que tout ce qui est de l’intérêt général soit public: Santé, Éducation, Énergie, Banque, voies de communication, transports collectifs, etc. La 6ème vite pour que cette « démocratie » redevienne une république
Assemblée constituante avec citoyens tirés au sort (suivi d’un examen et d’une formation) Impôt décapitatoire sur les profits actionnariaux: au-delà d’un certain niveau, on prend tout.
Ramener la démocratie, c’est urgent Répartition des richesses par la fiscalité
Inscrire que les représentants, quelle que soit la strate de représentation, ne sont pas des professionnels de la politique, ne sont pas spécialisés dans la représentation. Définir un statut de l’élu dans cet esprit Inscrire que l’exercice de la propriété (industrielle, d’entreprise) est subordonnée à l’intérêt général et que l’intérêt général est en perpétuelle définition démocratique
Élection des responsables d’entreprise, de service, d’administration Remplacement du sénat par une assemblée des représentants des syndicats, associations, citoyens, etc.
Changer le PIB en BNB (Bonheur National Brut) pour mesurer la validité de toute décision (cf : Le Bhoutan) Les décision doivent être prises par les citoyens

2 commentaires pour “Assemblée citoyenne sur le thème de la 6ème République

  1. lidial
    20 novembre 2014 at 8 h 59 min

    Espérons que d’autres propositions et réflexions s’ajouteront à celles déjà recueillies, pour que des mesures prioritaires émergent. Construisons ensemble cette 6ème République, même si ce n’est que dans nos rêves pour l’instant !

  2. michel
    20 novembre 2014 at 15 h 55 min

    Voila mes 2 priorités que je n’avais pas encore tranchées :
    1- les députés élus seulement une fois et gagnant le smic,
    2- les députés élisent le gouvernement à la proportionnelle, sans président.

    Michel

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *