Soutenons notre camarade Sylvia Garcia jugée en appel à Riom !

CourAppel_Riom_Vue1-300x195Sylvia Garcia a perdu son emploi après la dénonciation de maltraitance institutionnelle envers un jeune adulte handicapé.

Celui ci avait été attaché toute une nuit, à un baby-foot… car il aurait été « agité ».

Sylvia , en conformité avec la loi qui « oblige à dénoncer les privations, les mauvais traitements ou les atteintes sexuelles infligés à une personne qui n’est pas en mesure de se protéger en raison d’une déficience psychique. Le secret professionnel ne peut être opposé » , a effectué son devoir .

L’employeur a été condamné par les juges prud’homaux, cependant, celui ci a fait appel refusant le versement provisoire des salaires.

Ce 16 décembre à 14h à Riom c’est un appel sur le fond qui sera jugé.

sylvia-garcia-150x150

Sylvia Garcia reste déterminée dans son combat

Le cas de Sylvia est loin d’être isolé.
Il met en lumière le traitement réservé aux « lanceurs d’alerte », nos  » vigies citoyennes » de la démocratie .

Les procès intentés, les appels des décisions judiciaires se veulent une dissuasion insoutenable des renoncements des crimes et délits.

Au-delà de Sylvia, il s’agit de se mobiliser pour tous les lanceurs d’alerte, et se battre pour l’établissement d’un vrai statut protecteur du « lanceur d’alerte ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *